Démographie

La raison d être du projet de la ville est : la population augmente , nous avons donc besoin de plus d écoles.

Revenons au moment de la décision de lancer ce projet (début des années 2010), la croissance démographique sur le vieux Laeken était très forte (voir graph ci dessous). Avec un taux de croissance annuel parfois supérieur à 3 % (soit 15 % en 5 ans d’augmentation de la population). Il était donc normal de vouloir répondre à cette croissance en créant des écoles.

Quelques années plus tard le taux de croissance annuel est de l’ordre de 0,5% la croissance démographique a été divisée par 6 et devient très raisonnable.

Mais essayons de regarder vers le futur plutôt que dans le rétroviseur. Dans son cahier de 2016, l’IBSA (Institut Bruxellois de Statistique et d’Analyse) fait des projections démographiques pour la période 2015-2025. ( http://ibsa.brussels/fichiers/publications/cahiers-de-libsa/cahiers_ibsa_n_6_octobre_2016) Malheureusement, il n’y a pas de données spécifiques pour Laeken (repris dans la ville de Bruxelles)

Pour la ville de Bruxelles sur la période 2015_2020 , ont prévoyait une augmentation de 9% et pour 2020_2025 une augmentation de 5%. Encore une fois on remarque un ralentissement démographique. Sur la période 2020_2025 on ne prévoyait pas d’augmentation de population des enfants en âge d’être scolarisés à l’école primaire (prévisions 2016)

En avril 2019 l’IBSA revoit ses prévisions à la baisse : une croissance démographique plus faible que prévue : http://ibsa.brussels/publications/titres/a-la-une/avril-2019-d-ici-2025-la-population-bruxelloise-augmentera-mais-moins-que-prevu?fbclid=IwAR2wjgFpAWeA1KODflaYsPdU9krCWonqKBry-TzSnzdjuLaaZBFDp2rVWiQ#.Xl7iGOlCeUl

IBSA précise (2019) :

“Impact sur la population scolaire

Cette révision à la baisse varie selon l’âge envisagé. Elle est particulièrement importante chez les jeunes enfants (3-5 ans). Ainsi, les enfants en âge d’être scolarisés à l’école maternelle ne seraient que 48 000 en 2025 (projections 2019), contre près de 55 000 prévus auparavant (projections 2016, utilisées pour établir les projections de la population scolaire de l’IBSA), soit une différence de 12 %. Les enfants en âge d’être scolarisés à l’école primaire (6-11 ans) seraient également moins nombreux à l’horizon 2025 (90 700 contre 95 700, soit 5 % de moins). Enfin, les enfants en âge d’être scolarisés en école secondaire (12-17 ans) en 2025 seraient légèrement moins nombreux qu’attendus précédemment (89 100 contre 90 500).”

En Mars 2020 , le bureau du plan revoit lui aussi ses prévision à la baisse ! https://www.plan.be/uploaded/documents/202003030902350.FOR_POP1970_12071_F.pdf .

Le bureau du plan met en évidence le vieillissement de la population en région de Bruxelles Capitale. L’augmentation de la population est surtout du à l’augmentation du nombre de personnes de plus de 67 ans. Inutile de rappeler que ces personnes ne fréquentent pas les écoles fondamentales.

En résumé les dernières projections pour Bruxelles Capitale montrent un accroissement plus faible que prévu de la population dû au vieillissement de la population et une diminution de la population des enfants en âge d’être scolarisés à l’école primaire.